Débarquement en Normandie

Le débarquement de Normandie marque un tournant de la seconde guerre mondiale. Au petit matin du 6 juin 1944, une gigantesque armada maritime amène des dizaines de milliers d’hommes sur les plages de Normandie. C’est le point de départ de la reconquête de la France occupée. Retour sur les préparatifs, les enjeux stratégiques, le déroulé, les architectes et l’empreinte laissés par une opération militaire sans précédent dans l’Histoire.


Résumé

Le débarquement marque à la fois l’aboutissement d’un projet militaire et le début de la bataille de Normandie, pendant laquelle les Alliés vont progressivement reprendre le Nord et l’Ouest de la France aux forces de l’Axe. Cette synthèse retrace les grandes étapes du débarquement, des circonstances dans lesquelles le coup d’envoi des opérations a été donné aux commémorations qui marquent désormais la date du 6 juin.

Lire la suite


D-Day

En réalité, il n’y a pas un débarquement, mais cinq débarquements simultanés, sur cinq grandes plages de Normandie. Récit d’une journée sanglante, lors de laquelle de nombreux soldats ont trouvé la mort dans le but d’offrir aux Alliés une première tête de pont sur le sol français.

Lire la suite


La difficile coordination politique

Américains, Anglais, Canadiens, Australiens, Forces Françaises Libres… le débarquement de Normandie met aux prises les commandements de plusieurs grandes nations militaires. Tous ne partagent pas la même vision de la façon dont devraient se dérouler les opérations. Retour sur des débats houleux, marqués notamment par les prises de position de Staline, Roosevelt et Winston Churchill.

Lire la suite


Opération Overlord

Le débarquement du 6 juin 1944 s’inscrit dans le cadre d’une opération qui va durer plusieurs semaines et mener les Alliés des plages de Normandie aux rues de Paris : c’est l’opération Overlord, également surnommée Bataille de Normandie. Pendant neuf semaines, les forces Alliées vont mettre en œuvre une impressionnante logistique pour reconquérir des ports et alimenter en ressources les troupes qui finiront par reprendre la capitale française au mois d’août.

Lire la suite


Winston Churchill

Le Premier ministre britannique n’approuve pas le débarquement, mais ses réticences ne l’empêchent pas de jouer un rôle majeur dans la planification stratégique de l’événement. C’est par exemple lui qui va promouvoir l’idée d’utiliser des ports flottants pour acheminer des ressources, des véhicules et des armes jusqu’aux plages de Normandie.

Lire la suite


Le général de Gaulle

Charles de Gaulle n’a appris que tardivement la tenue du débarquement. Exilé en Afrique du Nord, le général se rend à Londres quelques jours seulement avant le début des opérations militaires. De là, il lancera un vibrant appel aux forces de la résistance pour les inciter à associer leur action à celles des armées du débarquement.

Lire la suite


Les commémorations

Dès 1945, l’anniversaire du débarquement donne lieu à des commémorations organisées sur les plages de Normandie et dans les nombreux cimetières de la région. D’abord militaires ou religieuses, ces cérémonies ont progressivement acquis une signification différente, plus politique, sur fond de réconciliation et de construction européenne.

Lire la suite