L’anniversaire du débarquement de Normandie fait référence au 6 juin 1944, date d’une opération militaire d’une ampleur exceptionnelle qui change le cours de la seconde guerre mondiale. Les Alliés prennent les Allemands par surprise et créent un nouveau front qui va progressivement gagner Paris, puis le reste de la France.

Surnommé D-Day (le jour J), l’anniversaire du débarquement de Normandie fait chaque année l’objet de commémorations importantes. Elles célèbrent un tournant stratégique dans le plus important conflit armé du XXe siècle, préparé dans la plus grande discrétion par des personnages de premier plan comme le général de Gaulle ou le Premier ministre anglais Winston Churchill. Elles soulignent aussi et surtout l’envergure sans précédent de cette offensive, mémorable à plus d’un titre, et le courage de ceux qui ont combattu sur les plages d’Omaha Beach, Utah Beach ou Juno Beach.

Débarquement de Normandie : une opération minutieusement préparée

En 1944, la France est occupée par les Allemands depuis près de quatre ans, et les forces d’Hitler maintiennent leur domination sur la plus grande partie de l’Europe de l’Ouest. En face, les Alliés cherchent désespérément comment lancer une offensive qui permettrait de regagner du terrain sur les forces de l’Axe. La Méditerranée est le théâtre de nombreux affrontements, mais les progrès alliés ne sont pas suffisants pour infléchir durablement le cours de la guerre.

Les Alliés, emmenés par Winston Churchill et le président américain Roosevelt, décident fin 1943 d’ouvrir un nouveau front contre l’Allemagne. Mais reste à savoir où lancer l’offensive ? Assez rapidement, les miliaires se mettent d’accord sur l’idée d’un débarquement dans le nord de la France. Ils identifient les plages de Normandie et celles du Pas-de-Calais comme possibles points de chute.

La proximité avec l’Angleterre est un des éléments déterminants de ce choix : elle permet en effet aux bombardiers d’atteindre les défenses allemandes en décollant depuis la terre ferme, sans contrainte de ravitaillement. Les bases anglaises constituent également un excellent appui pour l’intense effort logistique exigé par une telle opération. C’est finalement les plages de Normandie qui seront retenues. Les défenses allemandes y sont moins nombreuses que dans le Pas-de-Calais, et la région est située aux portes de Paris. Or reprendre la capitale française fait partie des objectifs prioritaires des forces alliées !

Le débarquement proprement dit prend le nom de code d’opération Neptune, tandis que le plan de reconquête du Nord de la France est baptisé opération Overlord. L’anniversaire du débarquement est donc celui de l’opération Neptune.

6 juin 1944 : une date qui doit beaucoup à la météo

Le plan initial prévoit de lancer l’attaque aux alentours du 1er mai 1944, mais le commandement décide d’accorder un mois de plus aux préparatifs. En Angleterre, des usines et des ateliers tournent à plein régime pour produire les barges dans lesquelles vont s’entasser les soldats le jour du débarquement.

Initialement fixé au 1er puis au 5 juin, le coup d’envoi est décalé d’une journée en raison des conditions météorologiques : le temps est capricieux, avec du vent, une houle marquée et une mauvaise visibilité qui compromet à la fois l’effort des forces navales et l’offensive aérienne.

Problème : chaque jour qui passe offre une chance aux Allemands d’éventer le secret, même si les renseignements anglais et américains s’efforcent de faire circuler des informations trompeuses sur les intentions des Alliés. Dans la nuit du 5 au 6 juin, le temps se dégage suffisamment pour que le commandement allié décide de lancer le débarquement sur les plages de Normandie : c’est l’opération Neptune.

Débarquement de Normandie : une armada sans précédent

La force aéronavale qui s’élance depuis les cotes de l’Angleterre pour le débarquement est la plus importante jamais constituée dans l’histoire moderne. Les chiffres donnent le tournis : plus de 2700 bateaux accueillent les soldats, l’équipement et les véhicules qui doivent leur permettre de reprendre les avant-postes allemands. Ils sont escortés par plus de 500 navires de guerre, dont une vingtaine de croiseurs et cinq cuirassés. La flotte aérienne compte quant à elle plus de 1300 avions de transport et plus de 2600 avions de combat, parmi lesquels on trouve principalement des bombardiers et des chasseurs. L’armada est précédée tout au long de son avancée par des avions de reconnaissance qui s’infiltrent au-delà des lignes ennemies et renseignent en temps réel le commandement.

Anniversaire du débarquement de Normandie : rendez-vous le 6 juin 2019

Il faudra ensuite plusieurs semaines aux alliés pour reconquérir les grandes villes du Nord de la France. Chaque nouveau port devient une nouvelle source d’acheminement d’armes et de véhicules pour soutenir l’avancée des troupes alliées vers Paris. La capitale française est finalement libérée entre le 19 et le 25 août 1944, soit près de neuf semaines après l’arrivée des premières troupes sur les plages normandes.

Bien que l’opération Overlord soit jalonnée de dates importantes, c’est finalement l’anniversaire du débarquement de Normandie qui s’impose comme une commémoration de premier plan. Elle réunit chaque année des chefs d’Etat venus du monde entier, mais aussi des vétérans, des militaires et des passionnés d’histoire. Les commémorations du 70e anniversaire du débarquement organisées en 2014 ont par exemple réuni le président américain Barack Obama, la reine Elisabeth II d’Angleterre, la chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Vladimir Poutine. Les célébrations, réparties sur plusieurs jours, se déroulent généralement à proximité des sites majeurs du débarquement tels qu’Omaha Beach ainsi que dans les cimetières militaires érigés à proximité.

En 2019, on célèbre le 75e anniversaire du débarquement de Normandie. Le programme des commémorations n’a pas encore été arrêté de façon définitive, mais il est probable que le président américain Donald Trump y participe, tout comme ses homologues français, anglais, allemand et russe. On sait par ailleurs que de nombreux événements satellite seront proposés aux nombreux visiteurs qui feront le déplacement. Certains seront à caractère religieux, comme le festival de la Paix aura par exemple lieu les 15 et 16 juin 2019 à Sainte-Mère-Eglise (Manche).