La dimension épique des opérations militaires liées à la bataille de Normandie a inspiré la création de quelques jeux vidéo emblématiques, dont certains sont devenus aujourd’hui des séries phare de l’industrie vidéoludique. De Medal of Honor à Call of Duty en passant par Battlefield, retour sur ses jeux qui proposent de revivre les grands épisodes de l’histoire militaire du XXe siècle.

Du cinéma au jeu vidéo sur le débarquement

Sorti en 1998, le film Il faut sauver le soldat Ryan a souligné de façon inédite le caractère intensément dramatique des événements du 6 juin 1944. Sa scène d’ouverture place le spectateur dans les pas des soldats qui se lancent à l’assaut des plages normandes. La prise de vue donne l’impression d’avoir été faite caméra à l’épaule, comme pour renforcer l’immersion. Cet effet particulièrement réussi ne pouvait pas manquer d’inspirer les studios de jeu vidéo, à une époque où les jeux de tirs qualifiés de FPS (First Person Shooter) sont en plein essor.

Le début des années 2000 voit ainsi la sortie de plusieurs grosses productions qui ambitionnent de faire revivre au joueur des batailles clé de la seconde guerre mondiale, à commencer par le débarquement de Normandie. Le titre qui lance le genre s’appelle Medal of Honor. Edité par Dreamworks Interactive, il sort sur Playstation en 1999 et donne naissance à une série de plus d’une douzaine de jeux vidéo.

Parmi ces différents épisodes, c’est le jeu baptisé Medal of Honor : débarquement allié qui marque les esprits, et pas uniquement parce qu’il est le premier jeu de la licence disponible sur ordinateur. En 2002, les joueurs qui découvrent le titre saluent tout particulièrement la troisième mission, consacrée précisément à l’opération Overlord et aux premières heures du débarquement de Normandie. Le déroulé de l’action y est calqué sur les premières minutes du Soldat Ryan. Effet garanti !

Medal of Honor, Call of Duty, Battlefield

Le succès de Medal of Honor va susciter bien des convoitises et déclencher une série de transferts et de rachats dans le petit monde des studios de jeu vidéo. En 2002, une partie des développeurs du jeu quittent la société pour créer leur propre studio, Infinity Ward. Il donnera naissance à ce qui est devenu aujourd’hui l’une des plus importantes licences de l’industrie du jeu vidéo : Call of Duty !

Si la série a depuis exploré divers conflits plus ou moins imaginaires, ses premiers épisodes prennent également place pendant la seconde guerre mondiale. Le premier volet du jeu originel propose par exemple au joueur d’incarner l’un des soldats de la 101e division aéroportée de l’armée américaine lors d’une mission qui consiste à préparer le terrain en vue du débarquement de Normandie !

En 2002 sort également un autre titre qui va donner naissance à une licence emblématique : Battlefield 1942. Le jeu est signé du studio DICE, un studio suédois dont les jeux sont édités par le géant américain Electronic Arts. Ce même EA a entre temps racheté le studio à l’origine de Medal of Honor, ce qui signifie que les deux jeux partagent des effectifs en commun. Et la boucle est bouclée !

Le débarquement de Normandie a depuis cette période été mis en scène dans de nombreux jeux plus ou moins ambitieux, sur ordinateur, sur console ou sur smartphone.